Fabriquer ses enceintes

Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 PMvSam, 21 Déc 2013 22:27:18 +000027Samedi 2009 041040

Bonjour,

Fabriquer ses propres enceintes (de sono, d'audiocar, de Hi-Fi) ça peut paraître simple mais il y a quelques règles à respecter pour que les enceintes sonnent!

Il existe quelques logiciels et quelques sites internet qui permettent de concevoir assez simplement ses propres enceintes. Il faut aussi gérer l'électronique à l'intérieur des enceintes (filtres actifs ou passifs, amplification, préamplification...).

Tout d'abord, quelques petites explications pour clarifier et mettre à bas les idées reçues!

    Les enceintes actives de sont pas des enceintes amplifiées
    La puissance (en W ou kW) n'a pas, ou très peu d'importance sur le niveau sonore (appelé pression acoustique)
    Les plans d'enceintes ne fonctionnent généralement qu'avec un modèle de haut parleur

Je m'explique:
Les enceintes actives de sont pas des enceintes amplifiées

Le terme d'enceinte active pour parler d'enceinte amplifiée est un terme marketing, et purement marketing. En effet, on distinguera les enceintes actives des enceintes passives par leur système de filtrage (càd, le système électronique permettant de séparer les fréquences propres à chaque haut parleur de l'enceinte, des aigus pour les twitters ou moteur d'aigu, du medium dans les petits haut parleurs (type 4, 6, 8 ou 10 pouces par exemple) et du grave pour les gros hp...). Un enceinte passive est une enceinte qui possède son propre filtre, après amplification (on amplifie le signal "large bande" (ou "full range" en anglais) et c'est le filtre passif qui "éclate le signal audio" dans l'enceintes), on a donc besoin d'un seul canal d'ampli par enceinte. Une enceinte active elle, est filtré avant amplification, on éclate donc le signal audio avant amplification par le moyen d'un filtre actif ou d'un processeur. Ce type d'enceinte nécessite un canal d'amplification par haut parleur (ou groupe de haut parleur).

Et les enceintes amplifiées alors? Bien il en a des actives et des passives, tout simplement.

Quelques exemple d'enceintes:
Active
http://www.audio-performance.com/assets ... 1-Sd-2.pdf

Passive
http://www.silveracoustic.com/produits/docfr/XS15%20FR

Active Amplifiée
http://www.audio-performance.com/assets ... SD2amp.pdf

Passive Amplifiée
Je n'ai pas trouvé de référence de ce type, ceci peut se comprendre par le fait que les filtres passifs sont lourds et prennent de la place, l'amplificateur aussi et l'alimentation également. Ça ferais des enceintes trop lourde et/ou trop grosses... Pas pratique mais tout à fait réalisable. Je pense que les anciennes enceintes d'ordinateur (type premières logitech etc) étaient conçues comme ça, avec un simple filtre Passe-Haut (ou Coupe-bas, high-pass, low-cut)... à vérifier!

Mixte Active-Passive
http://www.audio-performance.com/assets ... g/2-SK.pdf

On remarque déjà que les technologies sont différentes et qu'il faudra y réfléchir avant de concevoir son enceintes.
Une petite remarque, je ne connais pas (même s'il doit en exister) de subwoofer passif ou passif-amplifié. Celà s'explique par le fait que la technologie des filtres passifs sont assez volumineux et lourd d'une part (plus on filtre dans le grave, plus les composants sont gros) et qu'il est assez difficile de concevoir de bons filtres passifs pour le très grave!

La puissance (en W ou kW) n'a pas, ou très peu d'importance sur le niveau sonore (appelé pression acoustique)

Au risque de passer pour un imbécile, la puissance totale d'un système exprimé en W ou souvent (sur les flyers notamment) en kW n'a rien à voir avec le niveau sonore. Si vous reprenez les docs du dessus, vous trouverez dans celle ci, sa puissance et sa sensibilité noté S ou SPL Max et donné en dB (SPL). La sensibilité c'est la capacité physique d'un transducteur électromécanique (un haut parleur) à transformer un signal électrique en mouvement mécanique... Oui mais la puissance alors? Un exemple s'impose:
Enceinte A
P = 800W
S = 132dB SPL

Enceinte B
P = 1600W
S = 126dB SPL

L'enceinte A va consommer 800W électrique pour avoir une pression acoustique (niveau sonore) de 132dB SPL, et l'enceinte B consomme deux fois plus d'électricité pour seulement 126dB SPL, l'enceinte la plus puissante produit donc moins de son avec plus de puissance.

J'en profite pour vous expliquer la notion de dB (décibel). Lorsque l'on exprime une valeur en dB, on se base sur une échelle logarithmique... Pour faire simple, on additionne quand on veut multiplier (60x2 = 120 mais 60dBx2 = 63dB). Voici l'échelle de calcule (dB dB m) sur une base 10Log

x1 = 0dB
x1.26 = 1dB
x1.6 = 2dB
x2 = 3dB
x2.5 = 4dB
x~3.2 = 5dB
x4 = 6dB
x5 = 7dB
x10 = 10dB
x40 = 16dB
x100 = 20dB
x1000 = 30dB

Ceci n'est en revanche pas valable lorsque l'on parle de la pression acoustique dB SPL ou de niveau électrique dB Vu, dB u...On est à ce moment sur une base 20Log Le principe est simple, on double les dB soit x2 n'est plus égale à 3 mais égale à 6 etc etc...

Remarque de Tipierre
D'ailleurs on notera aussi que l'augmentation de +6dB par doublement de la source dans le cas des dB u/m/spl... n'est valable que pour un signal strictement identique.
Si l'on prend 2 sources (enceintes) qui fournissent chacune un signal différent, même s'il est de niveau identique, l'augmentation ne sera pas de +6 mais +3dB SPL.


Revenons sur notre éxemple de tout à l'heure, l'enceinte B est deux fois plus puissante mais fais deux fois moins de son que l'enceinte A! Surprenant!

J'espère être clair, je sais que ce que je vous raconte peut paraitre compliqué pour les profanes (et bien plus évident pour les connaisseurs) mais ces points me semblent être indispensables pour utiliser les outils que je vous donnerai plus loin dans ce topic.

Les plans d'enceintes ne fonctionnent généralement qu'avec un modèle de haut parleur


A y est, on y arrive petit à petit! Sachez que lorsque vous récupérez des plans d'enceintes acoustique sur internet, ils sont (pour la plupart) conçus pour fonctionner avec certains haut parleur... c'est flou, je sais. Prenons le problème dans l'autre sens, on conçoit une enceinte par rapport à un haut parleur (on ne conçoit une enceinte acoustique pour y mettre n'importe quel hp du moment qu'il rentre). En effet, si vous concevez une enceinte avec un 12 pouces beyma 12B100/R, et que vous y mettez un beyma 12G40, votre enceinte ne fonctionnera pas de manière optimale, bien qu'on y ai mis un beyma de la même taille.

Maintenant on y est! Qu'est ce qu'une enceinte acoustique? Une enceinte acoustique, c'est la caisse dans laquelle va se trouver un haut parleur. On trouve différent types de montage (bass reflex, tobogan, charge close, push-pull, pass-band) qui vont chacun avoir leur spécificité (et donc vont servir à des applications différentes)

Voici un site explicatif et permettant de réaliser quelque simulation :
http://petoindominique.fr/

Ici on trouve une base de schéma et de conseil en électronique (essentiellement dédié à l'audio, mais pas que):
http://www.sonelec-musique.com/electronique.html

Voici un petit logiciel gratuit qui permet de concevoir de A à Z son enceinte acoustique, il calcule tout, il est magique:
http://www.linearteam.dk/default.aspx?pageid=WinISD

Logiciel de conception de filtre gratuit:
http://f6crp.pagesperso-orange.fr/ba/rfsim.htm

Voici des sites de vente en ligne de haut parleur et de matériel pour les enceintes:
TLHP (Tout Le Haut Parleur)
La Maison du haut parleur

Enfin n'hésitez pas à chercher des infos sur vos hauts parleurs, internet ne manque pas de ressource!

Un petit lien pour voir les hauts parleurs et enceintes à l'époque de nos grands parents et à travers le monde!
http://audio-database.com/

Voilà voilà pour cette introduction!

Dites moi si vous voulez que je continue ou pas ce sujet, n'hésitez pas à me contacter pour des infos, et surtout n'hésiter pas à ajouter des choses, des photos, des plans, des sites, des soft etc etc!
Dernière édition par beelzedub le 01 AMvDim, 22 Déc 2013 00:24:09 +000024Dimanche 2009 041240, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar guitou » 01 PMvSam, 21 Déc 2013 22:39:54 +000039Samedi 2009 041040

super sympa ton sujet l'ami ;) cimer

vas-y je t'écoute prof a quand tu veut, je vais déjà bucher ça!
Avatar de l’utilisateur
guitou
super lourd
super lourd
 
Messages: 1042
Inscrit le: 01 PMvMer, 23 Mai 2012 17:26:34 +000026Mercredi 2009 040540
Localisation: toujours plus au nord

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 PMvSam, 21 Déc 2013 23:00:30 +000000Samedi 2009 041140

Merci à toi!

C'est parti pour les types de hauts parleurs! Ça arrive dans la soirée :D
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar guylmy » 01 PMvSam, 21 Déc 2013 23:14:14 +000014Samedi 2009 041140

Cool ce pti tuto !! vraiment interessant ;)
Avatar de l’utilisateur
guylmy
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 46
Inscrit le: 01 PMvDim, 24 Mar 2013 19:16:41 +000016Dimanche 2009 040740

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar tipierre » 01 AMvDim, 22 Déc 2013 00:04:07 +000004Dimanche 2009 041240

beelzedub a écrit:J'en profite pour vous expliquer la notion de dB (décibel). Lorsque l'on exprime une valeur en dB, on se base sur une échelle logarithmique... Pour faire simple, on additionne quand on veut multiplier (60x2 = 120 mais 60dBx2 = 63dB). Voici l'échelle de calcule (dB U, dBV, dB Vu, dB m, dB S, dB fS)

x1 = 0dB
x1.26 = 1dB
x1.6 = 2dB
x2 = 3dB
.....

Ceci n'est en revanche pas capable lorsque l'on parle de la pression acoustique dB SPL. Le principe est simple, on double les dB soit x2 n'est plus égale à 3 mais égale à 6 etc etc...


Attention, l'échelle de calcul donnée ici ne correspond qu'aux comparaisons énergétiques (dB, dB m...) mais en aucun cas aux comparaison de tension/courant (dB u, dB v...). Ces dernières ont une base de calcul de type 20logR qui les classe dans la même échelle de calcul que le dB SPL.

D'ailleurs on notera aussi que l'augmentation de +6dB par doublement de la source dans le cas des dB u/m/spl... n'est valable que pour un signal strictement identique.
Si l'on prend 2 sources (enceintes) qui fournissent chacune un signal différent, même s'il est de niveau identique, l'augmentation ne sera pas de +6 mais +3dB SPL.
Si vous n'avez besoin de rien, demandez moi.
Avatar de l’utilisateur
tipierre
Moderateur
 
Messages: 4310
Inscrit le: 01 PMvMar, 19 Mai 2009 21:02:37 +000002Mardi 2009 040940
Localisation: 44-35-53

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 AMvDim, 22 Déc 2013 00:18:08 +000018Dimanche 2009 041240

bien vu, je corrige ça de suite ;)
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 AMvDim, 22 Déc 2013 01:01:50 +000001Dimanche 2009 040140

Allez on continue!

On a vu plus haut ce qu'était une enceinte acoustique, on a parlé de filtrage, un peu d'acoustique et de haut parleur!

On va se plonger un peu plus profondément sur les hauts parleurs, HP, speakers, driver, moteur d'aigu, tweeter... bref d'un transducteur electroacoustique (un transformateur d’électricité en son!) tout comme un microphone. Il existe de très nombreuses similitudes entre un microphone et un haut parleur, tout comme un moteur éléctrique et un alternateur, une dynamo. Que l'on parle d'un HP, d'un micro, d'un moteur ou d'une dynamo, on parle de transducteur electromécanique, pour le moteur on transforme un signale électrique en un mouvement mécanique rotatif et pour un haut parleur un signal électrique en un mouvement mécanique linéaire(sauf exception), sinon le principe est le même.

Alors comment est fait un haut parleur:

Image

1: Suspension (sert à faire tenir la membrane (2) au saladier (6))
2: Membrane (c'est la surface qui va "brasser" l'air)
3: Dome (protège la bobine mobile (4) et l'entre fer (8) de la poussière)
4: Bobine mobile (c'est une bobine de cuivre enroulée généralement autour d'un tube en carton, elle est relié à l'entrée et à la sortie aux bornes + et - (9)=
5: Le Spider (c'est une seconde suspension qui est elle relié sur la partie inférieure de la membrane et du saladier)
6: Saladier (le châssis du haut parleur)
7: L'aimant (parfois remplacé par du Néodyme, matière aux caractéristiques magnétiques bien plus élevées que celle d'un aimant, qui pour avantage un gros gain de place et de poids)
8: L' Entre fer (c'est l'espace extrêmement fin dans laquelle se trouve la bobine mobile et qui est entouré par l'aimant, c'est là que la transformation se produit)
9: Bornes de connexion (c'est de là que le signal électrique amplifié arrive)

Donc pour résumer, le haut parleur reçoit via ses bornes d'entrées un courant électrique alternatif dans sa bobine qui va être attirée ou repoussé par l'aimant en fonction de la polarité du signal électrique. Sur cette bobine est fixée une surface qui va rentrer en mouvement et donc brasser de l'air... De là naît le son!

Je vais faire un petit écart et vous parler du son en tant que phénomène physique. Le son n'est ni plus ni moins qu'une succession de pression et dépression de l'air, contrairement aux idées reçues ce n'est pas une vibration (mais plutôt la conséquence de cette vibration dans l'air). Et nos oreilles fonctionnent comme un microphone, elles transforment ce mouvement de l'air en signal nerveux...

Notre oreille humaine entend (à la naissance, car l'oreille se dégrade toute notre vie, surtout si elle est mal traitée) de 20Hz à 20 000Hz, donc les hauts parleurs sont conçus pour restituer (presque) tout ou parti du spectre sonore. A 100Hz, cela veut dire que notre haut parleur va faire 100 aller/retour par seconde. On appelle cette aller retour une période. A 1000Hz 1000 A/R par seconde (milieu du spectre, fréquence moyenne d'une voix d'homme, une voix de femme se situant autour de 2,5kHz) et à 10 000Hz... Les contraintes physique ne sont donc pas les mêmes suivant la plage de fréquence que l'on veut restituer. Pour faire simple, plus un haut parleur est gros, plus il va restituer du grave et vis versa.

Maintenant pour faire moins simple :lol: et comprendre pourquoi les gros hauts parleurs font du grave et pas les petits de l'aigu il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Notament la notion de longueur d'onde. Elle est noté λ (lambda minuscule) et se calcule très simplement: λ = v/f soit: longueur d'onde = vitesse (pour le son 343m.s-1 (ou 343m/seconde) divisé par la fréquence. Donc pour 100Hz : λ = 343/100 λ = 3.43m. Physiquement celà veut dire qu'il y a dans l'air (toujours pour 100Hz) une pression d'air suivie d'une dépression d'air sur 3.43m et ainsi de suite. La pression dans l'air est ce que l'on appelle la pression acoustique. Plus la pression est élevée, plus le son est fort. C'est cette pression qui est noté dB SPL pour "Décibel Sound Pressure Level". Si maintenant on prend f = 1000Hz alors λ = 343mm et pour 10 000Hz λ = 34,3mm. Il faut donc de gros haut parleur pour générer du grave car le haut parleur a besoin de faire de gros efforts pour brasser autant d'air! Maintenant, un gros HP s'il est capable de faire du son grave ce n'est pas pour autant qu'il est capable de produire des son aigus (car plus simple à reproduire), car qui peut le plus ne peut pas forcément le moins. Explication, un gros HP avec une grosse bobine mobile et une grosse membrane sont beaucoup trop lourds pour bouger aussi vite... C'est pour ça qu'il existe plusieurs tailles de haut parleur (de 18pouces à 0.5pouces bien qu'il en existe des plus gros et certainement des plus petits aussi), et c'est pour ça qu'en fonction des tailles les technologies sont différentes.

A noter que les gros hauts parleurs sont aussi plus puissant, n'inverser pas vôtre câblage, car si votre gros fainénant de 18 pouces va pas (ou quasi) pas bouger (donc pas ou quasi pas restituer d'aigu) votre aigu va quant à lui, en tentant de reproduire du grave passer à travers, ou bruler (la bobine), ou se briser... il le vivra assez mal en tout cas! :evil:

On retrouve donc, pour générer de l'aigu d'autres types de transducteurs electroacoustique. J'entends par là les tweeter et moteur d'aigu!

Pour tout vous avouer, je ne maîtrise pas vraiment la technologie des tweeter mais le principe reste le même. Une membrane qui bouge en fonction du mouvement de sa bobine etc etc.

Il existe cependant différents type de tweeter : A calotte, A ruban, et piezoelectrique. Je vous invite à lire cette page :
http://www.lautsprechershop.de/index_hifi_fr.htm?http://www.lautsprechershop.de/hifi/aka_hoch_fr.htm.

Pour parler des moteurs d'aigus!
Ce sont des petits hauts parleurs (à membrane ou à calotte) qui sont montés dans une chambre de compression (chambre comprenant une embouchure d'un diamètre plus petit que le diaphragme (ou membrane, ou calotte) ayant pour effet de compression l'air en sortie de la chambre). Les moteurs d'aigus sont la plupart du temps montés sur des trompes permettant de diriger le signal sonore. C'est les type le plus courant de transducteurs d'aigu en sono, les tweeter sont quant à eux plutôt utilisés sur des enceintes de faibles puissance (Hi-Fi, moniteurs...) bien que des exceptions existent.

Enfin, il existe des hauts parleurs qui mélange un peu les deux. Ce sont les hauts parleurs coaxiaux. Il s'agit d'un haut parleur derrière lequel on fixe un moteur d'aigu (au centre). Ils partagent ainsi le même axe, et c'est la membrane du haut parleurs servent de trompe au moteur d'aigu.

Quelques exemples de hauts parleurs

Coax: http://www.toutlehautparleur.com/haut-parleur-driver/phl-audio/38cm-15/serie-coaxial/phl-5240-8ohm.html

Tweeter:
http://www.toutlehautparleur.com/media/catalog/product/datasheet/seas/T29CF001-6.pdf

Moteur:
http://www.toutlehautparleur.com/media/catalog/product/datasheet/beyma/CP385Nd-8.pdf

Une série fostex:
http://www.toutlehautparleur.com/media/catalog/product/datasheet/fostex/FF-WF_series.pdf


Une dernière petite chose. Les caractéristiques physiques des hauts parleurs.
Ce sont les données que vous trouverez dans les docs techniques des hp.

Prenons pour exemple le AUDAX PR 33 S100
http://www.audax.com/archives/PR33S100VST%20-%20Catalogue%20111.2.pdf

Je vais pas m'attarder la dessus, sur le document les données sont écrites en toutes lettres, il est assez clair, cependant c'est ce que vous demandera de rentrer les logiciel de conceptions d'enceintes si le haut parleur n'est pas dans sa base de donnée.

Un bon moyen pour comprendre ces données c'est de comparer plusieurs hauts parleurs de même type mais pas de même modèle.
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar -(KeSaK)- » 01 PMvDim, 22 Déc 2013 19:26:30 +000026Dimanche 2009 040740

oh ca me rappelle la formation, les unitées de puissance, les dB spl, dB A,... les syteme source ligne, source point, line array,.... que de souvenirs..;
"Faut rien regretter, revendique tes conneries, elles sont à toi. Et surtout vis à fond, On vieillit bien trop vite. La sagesse ce sera pour quand on sera dans le trous"
J.Brel
Avatar de l’utilisateur
-(KeSaK)-
poids lourd
poids lourd
 
Messages: 547
Inscrit le: 01 AMvMar, 31 Mai 2011 10:50:12 +000050Mardi 2009 041040

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar tipierre » 01 PMvDim, 22 Déc 2013 19:34:36 +000034Dimanche 2009 040740

Pareil...
J'crois qu'il y a pas mal de sondiers sur le forum.
Si vous n'avez besoin de rien, demandez moi.
Avatar de l’utilisateur
tipierre
Moderateur
 
Messages: 4310
Inscrit le: 01 PMvMar, 19 Mai 2009 21:02:37 +000002Mardi 2009 040940
Localisation: 44-35-53

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar leakimsaï » 01 PMvDim, 22 Déc 2013 20:06:46 +000006Dimanche 2009 040840

Vous parlez en quelle langue !? :)
Avatar de l’utilisateur
leakimsaï
Moderateur
 
Messages: 3997
Inscrit le: 01 AMvLun, 04 Aoû 2008 11:49:57 +000049Lundi 2009 041140
Localisation: kemper

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 PMvDim, 22 Déc 2013 21:46:42 +000046Dimanche 2009 040940

Plus on est de gogole plus on rigole^^
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340

Re: Fabriquer ses enceintes

Messagepar beelzedub » 01 AMvMar, 24 Déc 2013 01:35:56 +000035Mardi 2009 040140

Les hauts-parleurs, on continue.

Après une présentation générale, voici une présentation des particularités qui définissent chaque HP.

On va parler un peu électricité et un peu mécanique, sans trop rentrer dans le détail!

Si vous voulez ajouter un HP dans WinISD il va falloir lui donner quelques informations qui vont définir le HP électriquement et mécaniquement.

Partie électrique:

L’impédance, notée Z (en Ohm) est la résistance électrique du haut parleur à une fréquence donnée. En effet Z change suivant la fréquence et il faut tenir compte de cette courbe (la courbe d’impédance) lorsque que l'on conçoit un haut parleur. En effet, si à une certaine fréquence Z chute brutalement, et passe en dessous du l’impédance minimum supportée par l'ampli, ça pourrait endommager l'ampli. De même si l'impédance monte brutalement (mais c'est généralement moins grave, à prendre en compte tout de même). Ce pique d’impédance se trouve à la fréquence de résonance du HP noté Fs, notion que nous verrons dans la partie mécanique.
Ce paramètre étant évolutif en fonction de la fréquence, le constructeur donne l’impédance nominale du HP notée Ze, et ainsi sa plage d'utilisation (par ex 8Ohm entre 50Hz et 2500Hz). La courbe d’impédance sera
donc de 8Ohm entre 50Hz et 2500Hz.

Petit récap de la loi d'ohm :

Image

Courbe d'impédance:
Image


La résistance, notée R (en Ohm) est la résistance éléctrique du HP au courant continue.

Puissance, notée P (en Watt, W) est la puissance électrique du HP. D'après la loi d'Ohm (P = UI U = RI donc P = RII donc P = RI²) la puissance dépend de la résistance.
Cependant, et nous l'avons plus haut, la résistance est fixe en courant continue et pour le coup, le courant continu (CC ou DC), on s'en tape un peu.
Donc encore une fois nous allons nous retrouver avec (au moins) 2 valeurs différentes pour P. P est sa puissance en fonction de l’impédance et Pe est sa puissance nominale (dans la plage d'utilisation).

Grâce à ces deux informations nous pouvons déterminer la tension (U en Volts) et l'intensité (I en Ampèr). Mais on s'en fout non? Non on s'en fout pas car ceci va nous aider à définir la section de câble à utiliser pour câbler notre HP. Pour trouver l'intensité il faut calculer I = √ P/R et U = √ PR. Ca peut éviter quelques ennuis.

L’inductance de la bobine, notée Le (en Henry).


Partie mécanique:

Il y'a trois facteurs (nommés Q) donnés par le constructeur, qui n'ont pas d'unité (puisque c'est un facteur)

Ces trois facteurs sont:
-Facteur de qualité mécanique ou coefficient de surtension mécanique : Qmn
-Facteur de qualité électrique ou coefficient de surtension électrique : Qes
-Facteur de qualité totale ou coefficient de surtension total : Qts

Il y'a également pas mal de paramètre mécaniques tels que:

Surface émissive de la membrane notée Sd, et qui s'exprime en m².

Masse mobile, c'est la masse en mouvement du haut parleur notée Mms (exprimée en Kg).

Volume d'aire équivalant: C'est le volume d'air équivalent à l'élasticité de la membrane (puisque l'air est un fluide, il a une certaine élasticité), notée Vas (exprimé en L ou m³)

Fréquence de résonance: c'est la fréquence à laquelle le haut parleur va rentrer en résonance (c'est à dire à vibrer seul, sans énergie électrique) Cette fréquence se note Fs et s'exprime naturellement en Hz. Le pique d’impédance qui se trouve à Fs vient du fait que la bobine, dans le champs magnétique et traversée par un courant électrique exerce une force, et donc lorsque la bobine, dans le champs magnétique sur laquelle on applique une force, crée un signal électrique. En somme, le HP bougeant tout seul, il créée du courant (moteur/dynamo). C'est le principe du micro statique à bobine mobile.

La compliance de la suspension: c'est l'inverse de la raideur, notée Cms (s'exprime en mN⁻¹).

Coefficient de couplage électrodynamique: c'est la force produite par la bobine lorsque l'on applique 1A aux bornes de celle ci, notée BL et exprimée en NA⁻¹.

Le débattement: c'est la distance parcourue par le HP entre son point le plus bas et son point le plus haut, noté Xmax et exprimé en mm. Ce paramètre peut être intéressant pour choisir un HP. Grosso modo on obtiendra plus aisément du grave avec un gros Xmax qu'avec un petit.


Ces paramètres sont les paramètres de Thiele & Small.

Bien sûr il n'est pas nécessaire de tous les connaître et de savoir tous les calculer, mais ils seront déterminants dans le choix de notre HP, je pense surtout à Pe, FS, Ze, Xmax, son diamètre et sa plage d'utilisation.

Il y'a quelques petites autres choses qui sont déterminants notamment la forme de la suspension (rigide, demi roulot...) car elle n'ont pas toutes la même compliance (Cms), sa matière, son prix...

Il existe des produits permettant de tropicaliser vos HP, càd les étanchéifier, en effet les membranes sont souvant faites en carton et donc craignent l'eau.

Voilà pour les hauts parleurs un peu plus dans le détail! On peut conclure simplement en disant que les HP ne sont pas tous développés pour les mêmes application et qu'il faut bien choisir son HP en fonction de ce que l'on veut en faire!
Avatar de l’utilisateur
beelzedub
pétrolette
pétrolette
 
Messages: 8
Inscrit le: 01 PMvLun, 28 Juin 2010 15:19:12 +000019Lundi 2009 040340


Retourner vers Loisirs

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité